Christophe Delahousse

La pratique de l’épilation à la lumière pulsée peut-elle être utilisée par les centres d’esthétique ?

La pratique de l’épilation à la lumière pulsée peut-elle être utilisée par les centres d’esthétique ?

L’avocat Christophe Delahousse revient ici sur l’arrêt rendu par la Cour de Cassation en date du 31 mars 2020 concernant l’épilation à la lumière pulsée. La question était de savoir si cette pratique peut être exercée par les centres d’esthétique ou si elle relève du monopole de l’exercice de la médecine ?