Dans un arrêt du 21 avril 2020 la Cour de Cassation a pu revenir sur la « non dénonciation de conducteur » pour les petites entreprises, Maxime Barnier avocat en droit routier nous explique ce changement et ses conséquences